Les représentations institutionnelles de Cheops

CNCPH

Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées

Cheops est membre du CNCPH et siège aux séances plénières ainsi qu’à la commission emploi. Les réunions mensuelles, permettent de contribuer aux études des projets de loi, textes législatifs et décrets mais également aux écrits et notes produits par la commission. Cheops représente notamment les Cap emploi et leur expertise au travers de sa participation à ces instances. La représentation de Cheops est assurée par 2 administrateurs de Cheops aux séances plénières et par la Déléguée Générale à la commission emploi.

Collectif Handicap

Cheops est membre du collectif handicap au côté des autres associations de personnes handicapées. Cette participation permet de renforcer le lien avec l’ensemble des associations sur le champ de l’insertion et du maintien dans l’emploi des personnes handicapées. Cheops y est représenté par son Vice-Président.

Convention Multipartite

Cheops est signataire de la convention multipartite et participe aux comités de pilotage, via un de ses administrateurs et aux comités techniques via la Déléguée Générale. L’expertise du réseau est mobilisée autour des différents axes de travail de la convention. Les commissions internes comme la commission prévention de la désinsertion professionnelle et maintien dans l’emploi, ou encore la commission offre de services employeurs, sont mises à contribution pour alimenter les échanges avec les partenaires.

Comité de pilotage des expérimentations en entreprises adaptées

Suite à la réforme des entreprises adaptées et à la mise en place des expérimentations CDD tremplins, un comité de pilotage a été créé. Cheops y est représenté par un directeur de Cap emploi. Un groupe de travaill SPE-Dgefp-Unea est également en place pour dynamiser l’emploi des personnes handicapées dans les entreprises adaptées.

Comité de pilotage des Cap emploi

Le comité de pilotage composé de la Dgefp, de l’Agefiph, du Fiphfp, de Pôle emploi et de Cheops s’est réuni à 2 reprises en 2019. Le copil a traité des sujets de la communication des Cap emploi, de la rénovation des indicateurs de pilotage de l’activité Cap emploi, de la mise à jour du dialogue de gestion et des travaux en cours entre Pôle emploi et Cap emploi. Cheops est représenté par un administrateur et la Déléguée Générale.

CFEA

Collectif France Emploi Accompagné

Membre fondateur du Collectif France Emploi Accompagné, Cheops appuie le dispositif en tant que membre du Conseil d’Administration et assure le lien avec les Cap emploi, acteurs du service public de l’emploi et signataires de la majorité des conventions avec les porteurs de l’emploi accompagné sur les territoires. Cheops participe également au comité de pilotage du dispositif sous la présidence de Madame Sophie CLUZEL, Secrétaire d’État aux Personnes Handicapées, au titre de membre du Service Public de l’Emploi.

Défenseur des Droits

Le handicap constitue une des discriminations les plus fréquentes remontées auprès du Défenseur des droits. Afin de lutter activement contre ces discriminations, Cheops participe au Comité des Intermédiaires de l’emploi et sollicite régulièrement les services du Défenseur des droits pour contribuer à la mise en oeuvre de solutions sur le terrain.

Interview de Monsieur Jérôme GALLOIS, Président du Collectif France Emploi Accompagné, Mars 2018

Vous avez été élu nouveau président du Collectif France Emploi Accompagné. Quels enseignements tirez-vous de cette première séquence avec les appels à candidatures lancés par les Agences Régionales de Santé (ARS) en lien avec l’Agefiph, le Fiphfp et bien entendu les Direccte ?

Après trois années riches en rebondissements, le projet ambitieux qu’était la reconnaissance et la mise en place d’un programme d’emploi accompagné en France s’est concrétisé par une première étape avec les appels à candidatures et la sélection des 53 premiers dispositifs conventionnés. Cette séquence a permis tout d’abord de faire la lumière sur l’état de la situation dans chaque région : positionnement et niveau de coopération des acteurs publics et financeurs, présence et engagement des opérateurs de terrain, intégration de l’emploi accompagné dans l’offre existante. Compte tenu du budget très modeste de cette première vague, la couverture territoriale ne pouvait être que partielle et il sera intéressant d’analyser les différentes stratégies retenues : confortation de pôles ciblés, répartition plus diffuse des moyens, mobilisation de financements complémentaires.
Par ailleurs, le calendrier serré au cours de l’été 2017 et leur bonne connaissance de la « mécanique » des appels à candidatures sous des formats ARS ont certainement joué un rôle dans le choix d’acteurs majoritairement issus du médico-social alors que la loi ouvrait la porte plus largement à d’autres secteurs, comme celui de l’emploi notamment. L’enseignement principal est qu’il faut partir des réalités de terrain. Le pilotage du développement en cours devra permettre de préciser et d’ajuster le cadre qui a été prédéfini. La co-construction d’un programme cohérent et raisonné ne peut se faire que dans un échange permanent entre les représentants des acteurs de terrain, les institutionnels et les financeurs.

Comment se porte l’Emploi Accompagné en France ?

*L’emploi accompagné reposait depuis une vingtaine d’années sur des expérimentations riches et variées mais souvent locales et pas assez connues. Si le coup de projecteur apporté en 2016 par la loi, et l’effervescence autour des appels à candidatures a permis de mettre le sujet au coeur de nombreuses déclarations et discussions, le CFEA se réjouit avant tout qu’un cadre ait pu être posé et une première étape franchie, même si elle reste très modeste. Mais cette accélération du calendrier n’a pas permis le développement suffisant de la pédagogie indispensable au projet et du soutien de ses acteurs. Nous sommes bien conscients que nous n’en sommes qu’au début et qu’un gros travail est devant nous notamment avec les employeurs publics comme privés. *

Quels sont les objectifs que vous vous donnez personnellement et quelles vont être les principales orientations du Collectif ?

Les objectifs que je me donne sont ceux élaborés collectivement par nos plus de 120 adhérents dans notre plan d’action 2018-2020 : Rassembler tous les acteurs de l’emploi accompagné : dispositifs déjà conventionnés ou non, porteurs de projets mais aussi et plus largement les professionnels de l’accompagnement, les employeurs et les personnes accompagnées. Soutenir le développement en cours par la mise en place de ressources : formations, groupes de travail et outils pratiques. Confirmer notre rôle de pôle d’expertise et de propositions constructives dans le dialogue avec les pouvoirs publics et les financeurs au niveau national et régional.
Porter notre vision de l’emploi accompagné « à la française » au travers d’un plan de développement pluriannuel. Comme je le disais à l’issue de notre 4ème colloque annuel le 19 mars dernier, le CFEA s’y engagera avec enthousiasme et ténacité.


Les partenariats