article crée le 11/02/2021, dernière modification le 16/02/2021

Communication 16 février : Témoignage Cap emploi 49: Stéphanie, formatrice en LSF

Après un parcours de responsable de site en sécurité privée, Stéphanie a connu une difficulté de santé entrainant un licenciement pour inaptitude. Elle effectue un bilan de compétences puis décide de revenir à sa passion première, la langue des signes française (LSF). Elle deviendra organisatrice de formation à Visuel LSF.

Son parcours

Responsable de site en sécurité privée, Stéphanie a connu une difficulté de santé et n’a pu profiter d’une solution de reclassement au sein de sa société. Après un licenciement pour inaptitude, elle effectue un bilan de compétences financé par l’OPCO de son employeur. Elle décide alors de revenir à sa passion première, la langue des signes française (LSF). Elle démarre un accompagnement à Cap emploi en 2018.

Son projet

Devenir formatrice en LSF

Ses atouts

  • enthousiaste
  • dynamique
  • souriante
  • sens de la relation
  • force de conviction

Actions menées pendant son accompagnement...

  • Stéphanie suit un parcours avec la BGE sur la création d’activité
  • Elle se forme pendant 6 mois en LSF à Visuel LSF pour obtenir le niveau B2
  • Sa conseillère mobilise un financement de Pôle emploi et de l’Agefiph pour sa formation - diplôme obtenu en juin 2019
  • Après son congé maternité, elle reprend son suivi à la BGE jusqu’en 2020
  • Stéphanie est embauchée comme organisatrice de formation à Visuel LSF en mars 2020 puis CDIsée en septembre.

Son témoignage

« Je suis très satisfaite de mon accompagnement à Cap emploi, car ma conseillère a su écouter et soutenir mon projet et mon envie. Elle m’a d’abord orientée vers la BGE, spécialiste de l’accompagnement à la création d’entreprise, et même si je n’ai pas créé mon activité initiale de formatrice en LSF auprès des enfants et leurs parents, cela m’a servi de pouvoir tester ce premier projet. Puis, grâce à ma motivation, j’ai pu bénéficier d’aides financières pour ma formation qualifiante, ce qui a été précieux pour pouvoir atteindre le niveau requis en LSF pour pouvoir transmettre. Par la suite, j’ai reçu des offres de Cap emploi en lien avec mes nouvelles compétences, notamment celle d’organisatrice de formation au centre Visuel LSF, poste qui m’a tout de suite intéressée. J’étais très autonome dans mes démarches, mais cela a été profitable et constructif d’avoir des échanges tout au long de mon parcours. C’est important de suivre ses envies, de ne pas se limiter, pour ne pas rester axé que sur le handicap. Cela permet de voir, malgré la situation, toutes les portes qui s’ouvrent ! »

Stéphanie


Les partenariats